Reparer voiture

Comment se fait le contrôle technique des utilitaires

Le contrôle technique est une obligation et concerne tous les véhicules. Les utilitaires n’y échappent donc pas et voici les points principaux à tenir compte lors du contrôle technique de ce type de véhicule.
 

Moment du contrôle pour les utilitaires

Si votre mandataire auto vous a permis d’acheter un utilitaire d’occasion léger – de moins de 3,5 tonnes –, vous devez savoir que le véhicule doit être soumis à un contrôle technique au cours des 6 mois précédant la date du 4ème anniversaire de sa première mise en circulation. Il est ensuite indispensable de renouveler le contrôle tous les 2 ans. Mais si vous êtes propriétaire d’un utilitaire, que le véhicule a plus de 4 ans et que vous voulez le vendre, il est bon de savoir qu’un contrôle technique est alors obligatoire et doit être daté de moins de 6 mois.
 

Les différents types de contrôle pour les utilitaires

contrôle techniqueIl existe une multitude de contrôles techniques pour les utilitaires. Il y a par exemple la visite technique périodique qui se réalise sans démontage et dure entre 30 et 45 minutes. L’objective de cette visite est de procéder au contrôle de 116 points assemblés en 10 fonctions principales. Après ce contrôle, le véhicule peut passer par une contre-visite dont le but est de contrôler les défauts détectés pendant la visite technique périodique et qu’il faut absolument réparés. Cette contre-visite se fait uniquement sur les points qui ont nécessité sa tenue et a lieu dans les 2 mois qui suivent la visite technique périodique. Notez que si le délai passe, vous devriez repasser une nouvelle visite technique périodique. Il est possible également de passer par une visite technique complémentaire pollution qui consiste à faire plusieurs contrôles comme la mesure du lambda des gaz d’échappement et l’opacité des fumées d’échappement. Celle-ci se tient généralement entre le 11ème et le 12ème mois qui suit la visite technique périodique. Par ailleurs, il y a le contrôle volontaire qui consiste aussi à la vérification des 116 points de la visite technique périodique et n’impose pas une contre-visite.
 

Sanctions prévues

Des sanctions sont prévues dans certains cas comme le non-passage d’une contre-visite dans le délai de 2 mois prévu ou dans le cas d’une non-prise en compte de la visite technique complémentaire au moment où il le faut. Votre carte grise peut être confisquée ou une contravention de 4ème classe peut être appliquée. Aussi, vous pouvez être frappé par toutes les sanctions prévues par le Code de la route dans le cadre de l’utilisation d’un véhicule se trouvant dans un mauvais état de fonctionnement.

Les publications similaires de "Astuces de garagistes"

  1. 9 Août 2018Astuces de garagiste pour entretenir votre moteur604 aff.
  2. 14 Avril 2017Où changer son pare brise ?730 aff.
  3. 9 Fév. 2017Comment augmenter la puissance du moteur de sa voiture ?1505 aff.
  4. 15 Mars 2016Filmer les endroits difficiles d’accès de votre voiture1171 aff.
  5. 4 Mars 2016Supprimer la rouille de la carrosserie4532 aff.
  6. 17 Déc. 2015Le contrôle technique est-il réalisable par un simple garagiste ?1199 aff.
  7. 2 Oct. 2015Le rachat d’une voiture d’occasion1383 aff.
  8. 9 Sept. 2015Se protéger les pieds pour réparer sa voiture1323 aff.
  9. 10 Fév. 2015Réduire les coûts de réparation de son véhicule1696 aff.
  10. 2 Fév. 2015Changer son liquide de refroidissement1864 aff.